La mer monte

La mer monte

 

La mer monte

Aude Le Corff

Editions Stock

 

 

« Notre société commence à comprendre que nous ne sommes pas faits pour cette captivité, même si tout est mis en œuvre pour nous convaincre du contraire depuis des millénaires. »

Lisa est une vraie parisienne. Elle travaille et vit dans la capitale et dans son appartement moderne, elle passe des soirées avec son voisin Liam ou à regarder des séries dans son antre où tout est connecté, l’air climatisé et les cours de gym virtuel de plus en plus élaborés.

Nous sommes en 2042, le monde suffoque, des catastrophes naturelles ont dévasté les parties les plus exposées du globe et les dirigeants ont dû entamer une transition écologique radicale.

Lisa oscille entre une société moralisatrice et de plus en plus fermé sur elle-même et une histoire familiale complexe.

Laure est la mère de Lisa. Elle a grandi dans les années 90. Folle amoureuse d’un garçon à l’aube de sa majorité, celui-ci a disparu du jour au lendemain sans laisser de traces. Depuis, Laure dégringole et vit à côté de sa propre existence.

Lisa va chercher à comprendre ce qui a conduit sa mère à une vie de tristesse et c’est tout une part de sa propre existence qu’elle va mettre à jour.

 

Fable écologique, roman d’anticipation…

En nous projetant en 2042, Aude Le Corff pointe les dysfonctionnements actuels de notre société. Consommatrice à outrance tout en étant moralisatrice, les années passent, les paradoxes perdurent.

La subtilité de mener de front ce récit d’une agonie écologique et ces deux existences cabossées est judicieuse. En effet, Lisa et Laure, la mère, la fille. Deux être dans deux époques et pourtant, un même mal être latent. Quand la fille enquête sur la jeunesse perdue de sa mère, c’est sa propre solitude qui nous saute au visage.

Ce paris en pleine révolution verte fait froid dans le dos tant en prenant un virage radical dans la lutte contre le réchauffement climatique il en a oublié une part d’humanité qui nous glace et nous laisse à la fois espérer un monde meilleur que celui que l’imagine Aude Le Corff.

Après « les arbres voyagent la nuit » et « l’importun », Aude le Corff réussi à nous livrer un roman très intéressant pourtant bien éloigné des deux premiers cités, n’est-ce pas là le talent d’un auteur, être capable de naviguer contre les courants ?

 

EDITIONS STOCK Aude le Corff

Ajouter un commentaire