Tout le bleu du ciel

Tout le bleu du ciel

 

Tout le bleu du ciel

Mélissa da Costa

Carnets nord

 

 

 

 

« Elle a décidé de leur donner une seconde chance. A tous les trois. Elle est comme cette petite église, qui se dresse fièrement, intacte et forte, au milieu des ruines de Cômes. Elle est comme ça, Jo

 

En lisant les premières pages de ce roman , c’est évidement la chanson d’Albin de la Simone qui résonne dans ma tête.

 

« Ma barbe pousse mais tu ne l'aimes pas 
Ça oui j'ai saisi je vais m'arrêter là 
Je resterai ici, tu rentreras là-bas 
Et dans ses bras à lui peut être arrivera 
Enfin l'enfant maudit qui ne me voulait pas 
L'enfant qui nous tarit et qui nous sépara »

 

Emile que Laura a quitté un an plus tôt car il ne voulait pas lui faire d’enfant, apprend qu’il est atteint d’un Alzheimer précoce alors qu’il n’a que 26 ans. D’abord accablé par la nouvelle et n’ayant à ses yeux plus rien à perdre et ne souhaitant surtout pas devenir un poids pour ses proches, il décide de tout quitter et de disparaitre pour vivre son rêve de voyage. Il s’achète un camping-car et publie une annonce pour trouver un compagnon de voyage. C’est Joanne, jeune femme frêle et taiseuse qui répond à l’annonce.

 

On suit ce duo, qui nous semble de prime abord atypique, à travers les magnifiques paysages Pyrénéens. Peu à peu, tout en pudeur, ils se livrent l’un à l’autre et se rapprochent.

On apprend à connaitre leur histoire et tour à tour chaque personnage qui compose leur vie. Alors on s’aperçoit que chacun porte son sac de déception et de douleur. Laura a quitté Emile car il aura compris trop tard son désir de vouloir fonder une famille, Tom a vécu dans un monde qui n’était pas fait pour lui, Renaud aura longtemps souffert de son physique,…

 

La maladie d’Emile bien qu’omniprésente dans ce roman, est décrite avec pudeur et sans larmoiement exagéré. Elle est en vérité la toile de fond d’une histoire humaine plus complexe qui parle d’histoire de vie. On aborde la perte de l’être aimé, la déception et les blessures invisibles du couple ainsi que la perte indescriptible d’un enfant mais on parle aussi beaucoup d’espoir, de reconstruction et d’amour.

 

Ce roman qui traite de personnages du quotidien colle à la peau et même une fois le livre refermé on a du mal à reprendre le court de nos vies.

carnets nord

Ajouter un commentaire

 
×