Frankie Addams

 

Frankie addams

Frankie Addams

Carson McCullers

Le livre de poche

281 pages

« Le terrible, avec moi, c'est que pendant longtemps je n'ai été qu'un Je. Tout le monde fait partie d'un Nous, sauf moi. Si on ne fait pas partie d'un Nous, on se sent vraiment trop seul. »

L’été dans le sud des Etats-Unis, une canicule moite, des heures qui s’éternisent dans la langueur du quartier.

LA Guerre en Europe est sur le point de se terminer puisque Patton est aux portes de Paris.

Frances Addams va avoir 13 ans. Elle a grandi vite, trop vite. Ses longues jambes interminables et sa maigreur font d’elle une presqu’adolescente mal dans sa peau.

Elle arpente les rues, dans cet état de Géorgie, ou, bien que les peuples se côtoient, le racisme y est profondément ancré et les noirs y sont tout juste tolérés.

Frankie s’interroge sur la vie, la sienne, celle de son petit cousin John Henry, qui partage ses journées d’été et celle de Bérénice, femme de ménage, cuisinière et quelque part mère par substitution.

Bérénice est le garde-fou, celle qui doit répondre à toutes les interrogations et les angoisses de Frankie. Aussi noire que Frankie est blanche, aussi robuste que Frankie est maigre

« Alors on est prisonniers une première fois, comme j'ai dit, parce que tous les êtres humains sont prisonniers. Et on est prisonniers une deuxième fois parce qu'on est des gens de couleur. »

Frankie veut s’évader de sa propre vie, s’éloigner, se perdre ou se trouver, elle veut tout chambouler.

Le mariage de son frère va lui donner cette occasion. Elle va s’enfuir avec les jeunes mariés, se construire une nouvelle existence. Mais Frankie va vite se heurter aux murs infranchissables de ses propres illusions.

Roman initiatique, Carson McCullers, dépeint tout cet apprentissage du passage de l’enfance au monde adulte.

Remplie de bienveillance et de tendresse, Frankie Addams, en cherchant des réponses à ses questions interroge l’existence et la profondeur de nos vies.

Quête d’identité dans un pays loin d’être guérie des clivages raciaux, Carson McCullers a su transposer en un seul récit, les tourments d’une jeune fille en filigrane de ceux de son pays.

Un grand livre, un beau livre, une plume magnifique et poétique, un roman à lire et à faire lire.

Le livre de poche

Commentaires (1)

Marion
Oh, oh, celui-ci, je le note! :) Depuis un an ou deux, je découvre les grandes plumes féminines américaines (Barbara Kingsolver, Pearl Buck, etc...) et Carson Mc Cullers manque à l'appel. Ce titre me semble parfait pour faire sa connaissance. Merci!

Ajouter un commentaire