Salon du livre de Paris, Salon des polémiques

La grand-messe du mois de Mars va débuter avec tambours et flonflons.

Le grand salon du livre de Paris va voir durant trois jours, le gratin du milieu littéraire se rencontrer et nous rencontrer mais voilà :

Chaque année ce salon est accompagné d’une polémique (justifié ou non, je ne suis qu’un simple lecteur), de son prix d’entrée qui, avouons-le, est élevé, au fait de ne pas rémunérer les auteurs participants aux débats et tables rondes.

Bref, pour un provincial que je suis, j’adhère complétement au principe, un salon ou tous mes auteurs fétiches se tiennent dans un mouchoir de poche ouahhhh

Mais, les auteurs n’y ont pas la place qu’ils méritent, alors peut-être les têtes d’affiches oui, mais les petits, ceux qui n’ont pas leurs noms en gros sur les stands ? Ces auteurs-là ont droit à être rémunéré pour les prestations fournies car on l’oublie bien trop souvent, l’écrivain survit de sa prose et ne vit pas dans l’opulence.

Un salon qui attire plus de 150.000 visiteurs devrait respecter ses principaux protagonistes ou jouer la carte de la transparence, comme l’ont compris les Belges, en rendant l’entrée gratuite.

Pour autant, ce salon rassemble tous les gouts, des youtubeurs en goguette, aux politiciens en passant par un panel d’écrivains talentueux et le fait de polémiquer ne peut ainsi que le rendre meilleur et puis si j’avais la solution pour rendre le monde

 
 

Commentaires (1)

Jocelyne Vanderlinden
  • 1. Jocelyne Vanderlinden | 22/05/2019
Bonjour Charlie,
je voulais reprendre contact avec vous afin de vous proposer l'un ou l'autre de nos romans graphiques Aire Libre. Mais je n'ai pas votre adresse mail pour vous faire l'une ou l'autre proposition. Jocelyne Vanderlinden, attachée de presse Editions Dupuis Belgique

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 07/03/2018